08/07/2020

La source et le point focal sur la vaccination

Par Doris Djamba

Aujourd’hui, c’est un jour de vous donner l’éclairage et répondre favorablement sur toutes vos questions et vos préoccupations. Ne soyez jamais frustré lorsque qu’on vous demande de respecter le calendrier vaccination pour votre enfant. Il y a aucune inquiétude dans cet article que vous propose, va vous expliquer plus en détail.

La vaccination est un bien-être pour nos enfants, dès la naissance, l’enfant doit faire face à plusieurs maladies qui, sans une intervention dès le départ. C’est ainsi que dans cet article, nous allons vous expliquer de ce qui concerne la vaccination de routine. 

 

C’est quoi la vaccination ?

Définition : La vaccination est une protection contre la maladie infectieuse potentielle.

POURQUOI VACCINER L’ENFANT ?

Vacciner, c’est pour éviter un risque d’émergence d’épidémies chez l’enfant pendant la croissance.  

les partenaires techniques et financiers, dont Gavi, l’UNICEF, l’OMS, la Banque Mondiale, leFMI, le CDC, le Rotary, la Fondation Bill et Melinda Gates, DFID et l’USAID ont ainsi soutenu le Gouvernement congolais dans ses efforts. Ils ont conduit au financement effectif par l’Etat des vaccins traditionnels contre la tuberculose ou la rougeole par exemple, et le cofinancement de nouveaux vaccins comme ceux contre la diarrhée à rotavirus ou la pneumonie à pneumocoque.

L’OBJECTIF DE LA VACCINATION

Selon futura santé, l’objectif de la vaccination est de provoquer chez l’individu une protection spécifique contre un agent pathogène de manière à éviter l’infection et ses conséquences en cas de contact ultérieur. Les avantages de la vaccination sont nombreux :
– Apporter une protection individuelle contre des maladies mortelles (rougeole, Hib, coqueluche, tétanos, méningocoque, diphtérie, poliomyélite…), des complications potentiellement graves (oreillons, rubéole, zona…), des infections induisant des cancers (hépatite B, papillomavirus) ou pour lesquels il n’existe pas de traitement curatif (poliomyélite, rougeole, oreillons, rubéole, papillomavirus…).
– Produire une “immunité de groupe” au sein de la collectivité, de manière à protéger les sujets non immunisés ou fragiles (nourrissons, personnes âgées, patients immunodéprimés, femmes enceintes).
– Diminuer la morbi-mortalité des infections à prévention vaccinale : la vaccination permet d’éviter chaque année 2 à 3 millions de décès à travers le monde selon l’OMS.
– Éliminer certaines infections (la diphtérie en France, la poliomyélite dans plusieurs continents, la rougeole et la rubéole dans plus de 50 pays) jusqu’à l’éradication (la variole à la fin des années 1970).
– Diminuer les coûts de santé
– Diminuer les résistances aux antibiotiques (avec notamment le cas du pneumocoque résistant aux pénicillines).

Qui doit être vacciné ?

En République Démocratique du Congo, la vaccination est obligatoire pour tous les bébés de 0 à 11 mois. 

Vacciner c’est aimer, vacciner c’est protéger !