11/08/2020

[Cours 4] Ne laisse jamais ton personnage se sentir seul !

Par Doris Djamba
Salut !
Aujourd’hui, nous avons prévu de vous parler d’un sujet très intéressant. Cet article de 4eme leçon, vous aidera à bien comprendre les techniques formels et atypiques. Tu te dis peut-être que ton personnage principal commence à se sentir seul.
C’est tout à fait vrai, seul, il ne risque pas de lui arriver grand chose !
Il lui faut donc d’autres personnages pour interagir avec lui.
Ce sont ces personnages qui vont faire en sorte que l’aventure puisse avoir lieu. On les appelle des archétypes, car on les retrouve dans toutes les épopées depuis l’antiquité.
Tous ces personnages doivent avoir leur propre arc narratif, c’est-à-dire un conflit intérieur, un désir, et une évolution positive ou négative.
Voici donc les différents archétypes de personnages qui vont donner à ton lecteur le sentiment de réellement participer à une aventure avec ton héros :
L’antagoniste
Un mot un peu compliqué, mais qui va prendre tout son sens dans quelques instants.
L’antagoniste, c’est l’autre de ton roman. C’est-à-dire dans un roman d’amour, l’être aimé, dans un polar, c’est le tueur, dans un roman de fantasy, c’est le grand mage noir, etc.
L’antagoniste peut signifier ennemi ou non ! L’important est qu’il soit le personnage représentant le négatif de ton héros. Quand je dis négatif, ce n’est pas le contraire de positif, mais dans le sens d’une photographie en négatif. Ses ombres sont la lumière de l’autre.
Reprenons l’exemple du chirurgien. Quel AUTRE serait intéressant à créer, pour qu’il arrive des choses incroyables à ton personnage principal ? Ici, comme il s’agit plutôt d’un polar ou d’un drame, on va plutôt lui donner un ennemi qu’une amoureuse (ou un amoureux).
Un ennemi, dans une histoire, est celui que l’on doit combattre pour parvenir à aboutir sa quête. Donc, par extension, cet ennemi a comme désir de mettre des bâtons dans les roues au héros.
Il est le revers complet du héros, donc : disons qu’il est un homme qui a raté ses études de médecine (j’aurais pu aussi choisir un autre chirurgien nul, mais je préfère aller vraiment à l’opposé) et il ne boit jamais.
Quel est le profil d’une personne qui a raté ses études de médecine et ne boit jamais ?
J’imagine un homme frustré, et qui aime tout contrôler. (Il ne boit même pas un verre de vin, cela lui fera perdre le contrôle).
Comment cet homme pourrait être dans la vie du chirurgien. Voyons, il a raté ses études et aime prendre le contrôle…Son père ?
Nous voilà avec un antagoniste !
Alors, là il devient plutôt facile d’imaginer pourquoi :
  1. Le fils boit = Parce qu’il a été élevé par un homme extrêmement rigide et contrôlant.
  2. Il est devenu chirurgien : Parce que son père a transféré sur lui ses propres désirs de réussite (la médecine)
Et quel est le drame ici ? Et le désir du personnage ? Quelle évolution pourrait suivre le personnage ?
  1. Il n’a pas suivi sa propre voie, résultat, il boit, résultat il se fait radier !
  2. Il souhaite récupérer toute sa vie (mais comment, puisqu’il a été radié ?)
  3. Il réalisera qu’il n’est pas fait pour être chirurgien mais (autre chose), rencontrera une personne qui l’aime pour qui il est (son ancienne femme l’a épousé pour sa situation et l’a lâché dès qu’il perd son emploi…)
Vous comprenez maintenant qu’à partir de seulement 2 personnages, nous avons une trame qui commence à se dessiner ?
Vous avez vu apparaître ci-dessus un potentiel personnage et c’est bien celui-ci que nous allons voir maintenant :
L’adjuvant
L’adjuvant est le personnage qui soutient le héros et l’aide dans sa quête. Il peut aussi s’agir d’un groupe, perçu comme une entité unique (Ron et Hermione par exemple).
Ici, je choisis comme adjuvant la femme qu’il va épouser à la fin.
Donc, puisqu’elle l’aide dans sa quête, qui est, je le rappelle : retrouver sa vie d’avant, sa femme, ses enfants, comment pourrait-elle survenir dans sa vie et l’aider à tout cela ?
J’imagine que c’est la responsable du groupe des alcooliques anonymes où il s’est inscrit.
Il faudra aussi développer les caractéristiques de ce personnage, qui ne sont pas le négatif du héros, mais son complément.
Ici, il est un chirurgien réputé, et elle est psychothérapeute réputée. Il boit, et elle est une ancienne alcoolique, qui a réussi non seulement à se débarrasser totalement de la boisson, mais en plus à soutenir les autres dans cette démarche.
Récapitulons :
Un chirurgien qui boit, à cause de son enfance passée auprès d’un homme tyrannique et frustré. Il se rend ivre à une opération, et tue un patient. Il est radié et perd sa femme et ses enfants. Il se rend aux AA, et rencontre une femme qui va l’aider et le soutenir.
Que manque-t’il ? Une aventure pardi ! 🙂 Pour cela, faisons intervenir…
Le destinateur/émetteur
Le destinateur ou émetteur a pour but de donner une mission à un personnage. Personnage qui semble être dans l’histoire, le seul à pouvoir accomplir cette mission. Cette mission débouchera sur une aventure, qui lui permettra d’évoluer.
Dans Le seigneur des anneaux, il s’agit de Gandalf qui demande à Frodon de partir détruire l’anneau.
Comme l’aventure, la mission qui se déroule doit directement être liée à la compétence exceptionnelle (et à la faille) du personnage, et aller dans le sens de son évolution.
Qui viendrait trouver notre homme, et lui demanderait d’opérer alors même qu’il a été radié ? Car oui, on ne va pas venir le solliciter pour aller chercher le trésor du temple perdu, il est chirurgien.
Je pense que dans un pays en guerre par exemple, où les conditions sanitaires sont graves, et le manque de médecin est un vrai problème, il pourrait être amené à devoir opérer quelqu’un, étant le seul sur place à pouvoir le faire.
Pourquoi se retrouve-t-il dans un pays en guerre ? Réfléchissons, j’ai dit qu’il allait aux réunions des alcooliques anonymes, mais cela pourrait être en réalité, une cure de désintoxication new-age dans un pays réputé pour ses plages, mais où pourrait potentiellement se déclencher une révolution ? En Birmanie, en Colombie, à voir !
Donc notre émetteur survient, et lui demande d’opérer en pleine jungle.
Comment se retrouve-t-il en pleine jungle ? Qui est exactement l’émetteur ? Comment la femme responsable de la cure en vient-elle à le suivre dans ses aventures ? Comment son père va-t-il l’empêcher d’aboutir à cette quête ?
C’est ce que nous allons voir demain, grâce à la création du plan de ton roman !
À demain !
LA BELLE