26/10/2020

Comment écrire votre autobiographie en trois étapes?

Par Doris Djamba

Ecrire sur sa propre vie ne s’improvise pas. Comme pour un roman, cela demande de solides qualités littéraires. Mais cela n’est pas tout. Pour écrire une bonne autobiographie, vous aurez également besoin de bonnes capacités de synthèse et d’un recul certain sur vous-même.

 

1. Ecrivez comme si c’était un roman
Ecrire une autobiographie ne signifie pas qu’il faut tout raconter aux lecteurs, ni que vous pouvez vous contenter d’aligner des dates et des événements sans soigner la forme. Pour les intéresser, il faut que votre récit se tienne, qu’il constitue une vraie histoire à laquelle ils peuvent se raccrocher. Les mémoires doivent donc contenir les mêmes ingrédients qui font les romans réussis. Utilisez pour cela toutes les techniques de l’écriture littéraire : décrivez les lieux, installez une tension dramatique et donnez des détails – seulement ceux qui apportent quelque chose à votre récit.

2. Racontez votre vérité à vous
Rédiger ses mémoires, c’est raconter de manière littéraire des événements personnels. Votre version sera peut-être différente de celles que d’autres personnes donneraient de vous. La solution la plus sage est donc peut-être de faire lire votre manuscrit à ceux que vous évoquez dedans. C’est le meilleur moyen de limiter les tensions, les sentiments de trahison et les accusations d’inexactitude, même si les conflits sont souvent inhérents à l’écriture de ce genre de livre.

3. Ecrivez sous forme d’épisodes
Nous l’avons déjà dit, n’essayez pas de construire un récit où vous racontez votre vie jour après jour. A la place, privilégiez une structure sous forme d’épisodes. Chacun d’entre eux doit illustrer un point important de votre personnalité / vie et permettre, si on les additionne, de donner une image d’ensemble de qui vous êtes et de comment vous êtes devenu cette personne. Pour vous aider à construire ces épisodes, faites une liste de tous les événements qui ont marqué votre existence, même les plus petits, et choisissez ceux qui vous semblent les plus pertinents.

Ecrire pour se souvenir ou pour garder une trace, écrire pour transmettre et transformer l’expérience vécue en lui donnant une forme littéraire.  Doris DJAMBA vous apprend à faire la différence entre “raconter votre vie” et “raconter une histoire à partir de votre vie”.

Je vous invite massivement à aimer ma page Facebook DORIS DJAMBA

LA BELLE